Manifeste MATZA

 

La fabrique du Commun

MATZA est un manifeste artistique fondé en 2014 par l’artiste suisse Séverin Guelpa qui repose sur la capacité d’une communauté à se fédérer et inventer ses propres outils d’émancipation.

A travers MATZA, Séverin Guelpa initie des projets artistiques, collectifs ou individuels, qui s’articulent autour d’investigations du territoire et d’enjeux environnementaux ou sociaux. En trois ans, trois sites à travers le monde ont été créés qui réunissent ponctuellement des communautés d’artistes et de scientifiques pour travailler sur des problématiques concrètes que connaissent les endroits investis. A ce jour, MATZA est intervenu dans le désert de Mojave aux Etats-unis, sur le glacier d’Aletsch en Suisse et sur les îles de Kerkennah en Tunisie.

En se confrontant à des régions du monde extrêmes ou des territoires qui présentent des enjeux écologiques, politiques ou économiques importants, MATZA cherche par l’expérimentation collective à imaginer des solutions adaptées aux régions, par le biais de l’art essentiellement.

Les valeurs

Le manifeste MATZA se fonde sur la capacité des individus à s’allier et mettre leurs forces et compétences en commun. De là naissent des formes d’intelligence collective capables de relever les défis majeurs d’aujourd’hui. Le manifeste MATZA repose également sur la recherche et le développement de modèles à même de renforcer la citoyenneté, la démocratie et l’autogestion en stimulant des formes de reconquête collective du territoire.

Les sites de travail

Dès 2014, Séverin Guelpa s’intéresse au désert du Mojave marqué par une grave sécheresse. Il y créé MATZA Amboy et le Dryland Lab qui accueille en 2015 une première équipe puis en 2016 une deuxième session. Parallèlement, il crée MATZA Aletsch, une expédition de deux semaines sur le glacier d’Aletsch dans les Alpes Suisses (2016 et 2017). En 2017, MATZA ouvre un troisième site sur les îles tunisiennes de Kerkennah pour travailler sur les enjeux de la mer méditerrannée et de la pêche. 2018 marquera la deuxième étape de MATZA Kerkennah alors que de nouveaux sites sont déjà en cours d’études ailleurs dans le monde.

La matze, un outil de démocratie avant l’heure

Véritable ancêtre de la pétition populaire, la matze est un tronc d’arbre que l’on arrachait et déplaçait de village en village dans le Haut-Valais (Suisse) dès la fin du XVè siècle afin de mobiliser les habitants autour d’une cause commune. Une fois convaincus, ces derniers plantaient alors un clou dans le tronc en signe de ralliement.