FORGOTTEN LAND

A road trip through Navajos nation

Père et fils sur la route, à la découverte d’une communauté qui lutte pour faire valoir ses droits.

#1
UNE CENTRALE A CHARBON EN SURSIS

Depuis les années 1960, l’exploitation du charbon par la Peabody Western Coal Company entraîne des conflits avec les populations locales dus à l’utilisation massive des eaux souterraines et ses conséquences sur le niveau des nappes phréatiques. Malgré ces menaces écologiques et la nocivité de la centrale pour la santé dles habitants, la Generating Station de Page reste une source d’emplois indispensable dans la région. Aujourd’hui, devant la contestation et la chute des prix des énergies fossiles, l’usine est en sursis. Son avenir se décide en ce moment au sein de la communauté Navajo.

#2
BLACK COAL MESA

A quelques miles du Navajos National Monument, les bulldozers sont à pied d’oeuvre sur les collines de charbon de la Black Mesa. Produire de l’électricité qui rejoindra ensuite les grandes villes de la côte californienne, un paradoxe pour une région dont 40% des foyers restent non reliés au réseau électrique.

#3
VILLAGES OUBLIES SUR LE TOIT DU MONDE

Les Hopis, le peuple de la paix, occupent un petit bout de territoire au milieu de la réserve Navajo. Une région aride et pauvre comme dernier refuge pour une communauté aux modes de vie particulièrement progressistes et égalitaires.

#4
LES CITERNES DU DESERT

A Chinle comme dans le reste des territoires Navajo, plus de 40% de la population n’a pas accès à l’eau potable, une proportion 6 x plus importante que dans le reste des Etats-Unis. La vie s’organise alors autour de grandes citernes fonctionnant à l’éolienne où l’on vient chaque semaine s’approvisionner en eau.

#5
INTERDITS D’EAU ET D’ELECTRICITE DEPUIS 50 ANS

Territoire convoité à la fois par les Hopis et les Navajos, la Benett Freeze est une zone franche autour de Tuba City où toute construction ou rénovation de maisons est décrétée interdite depuis 1966. Si le but était de pousser les habitants au départ, ces derniers sont restés et vivent de fait encore aujourd’hui dans des conditions extrêmement précaires, sans eau ni même électricité.

#6
DES MINES D’URANIUM A CIEL OUVERT ABANDONNEES

Alors que le Grand Canyon Uranium Mine continue aujourd’hui à extraire de l’uranium près du Grand Canyon, de nombreux voies d’élèvent contre les répercussions catastrophiques des anciennes mines d’uranium de la région, désormais laissées à l’abandon. Un désastre écologique pour le sol et les eaux souterraines dont dépendent les habitants.

crédit: Savethewater.org