SUPERSTRUCTURE

MATZA MEYRIN 2019

Un projet MATZA de Séverin Guelpa sur une invitation de l’Espace Chantier et des maîtres d’ouvrage.

Avec les artistes et architectes Leopold Banchini, Vincent Bertholet, Harold Bouvard, Pierre Cauderay, Laurent Faulon, Laurence Favre, Séverine Hubard, Séverin Guelpa et Delphine Reist.

Les deux bâtiments A11 et A12 des Vergers seront remis aux premiers locataires durant l’été 2019. Le temps d’un long week-end, SUPERSTRUCTURE a souhaité ouvrir le chantier de ces deux bâtiments au public afin de lui permettre de découvrir des interventions artistiques originales en dialogue avec les volumes en béton brut des bâtiments. L’ensemble des oeuvres a été conçu et réalisé pour l’occasion. En collaborant avec les différents corps de métier présents, ce projet se veut comme une expérience de vie, d’échanges et de création qui cherche à questionner les modes actuels et futurs de fabrication de l’espace. C’est également une exploration des ressources disponibles sur un chantier et du réemploi des rebus de matériaux.

Durant 10 jours, une sélection d’artistes a ainsi vécu en permanence sur le chantier en s’adaptant au rythme des travaux. Ils ont mangé et bivouaqué sur le site. A l’équipe d’artistes se sont également associés les architectes et acteurs du chantier.

MATZA 2019, du désert à l’espace urbain.

Cette proposition s’inscrit dans le cadre collectif et pluridisciplinaire de MATZA. Après plusieurs éditions dans le désert de Mojave (USA) et sur le glacier d’Aletsch (CH), MATZA propose ici de considérer le chantier des Vergers comme un nouveau site d’investigation, un véritable biotope dont il s’agit d’interroger les équilibres, les rythmes et les ressources.

Après dix jours de production sur place, les installations et oeuvres réalisées ont été présentées lors d’un week-end d’ouverture du chantier (2-3 février 2019) qui a été l’occasion pour le public de mêler découverte artistique et visite des bâtiments.

Photos: Nicolas Schopfer